Dermatologie parasitaire du chien

             
Accueil Index Diagnose Techniques Symptômes Lésions Bibliographie
             

 

 

Strongyloides stercoralis

Strongyloides stercoralis

 
 

Eléments de taxonomie

Embranchement des NEMATODES
Classe des
SECERNENTEA
Ordre des
RHABDITIDA
Famille des
RHABDITIDES
 

 

Biologie du parasite

puce Habitat
 

Femelles parthénogénétiques : intestin grêle (muqueuse et sous-muqueuse)
Autres stades : dans le milieu extérieur

 
puce Nutrition

Hématophagie

 
puce Reproduction



Cycle direct homogonique rapide (conditions défavorables) :
          - oeufs (3n) --> L1-L2 (3n) rhabditoïdes --> L3 (3n) strongyloïdes

Cycle indirect hétérogonique lent (conditions favorables) :
          - oeufs (3n) --> L1 (3n) --> L2 (3n) --> L3 (3n) strongyloïdes infestantes
          - oeufs (2n) --> femelles libres (2n)
          - oeufs (n) --> mâles (n)
          - mâles (n) + femelles (2n) --> oeufs (3n) --> L3 (3n) strongyloïdes
 

Maladie parasitaire

Æ strongyloidose

puce Epidémiologie

® Spécificité

Parasite habituel de l’homme, parfois du chien et du chat

® Répartition géographique

Régions chaudes et humides

® Caractère saisonnier

Aucun

® Prévalence / incidence

Rare (en dehors des cas sévissant parfois dans les collectivités)

® Facteurs de réceptivité

Jeunes chiens
Immunodépression
Vie ou séjour en collectivité

® Résistance dans le mileu extérieur

Elevée

® Modes de contamination

Transmission par ingestion de larves
Transmission par passage percutané de larves

® Contagiosité

Elevée, notamment chez les jeunes chiens

® Caractère zoonosique

Oui

puce Pathogénie

Action traumatique liée au passage percutané des larves 4
Action traumatique et inoculatrice de germes des femelles parthénogénétiques
Action allergisante : réactions d’hypersensibilité

puce Symptômes

Durée d’incubation très courte

® Forme asymtpomatique

Chez les adultes et jeunes chiens faiblement infestés

® Forme symtpomatique

   Symptômes généraux et digestifs

-abattement, syndrome fébrile, anorexie, polydipsie, deshydratation
-anémie
-diarrhée aiguë et profuse, vomissements

   Symptômes cutanés (exceptionnels)

-lésions érythémato-ulcératives sur la ligne inférieure du corps et les membres
-pododermatites ulcératives
-prurit


Évolution fatale chez les chiots et les chiens adultes immunodéprimés

puce Diagnostic

® Suspicion épidémio-clinique

Jeune chien ou adulte immunodéprimé vivant en collectivité
Entérite diarrhéique plus ou moins hémorragique associée à une altération de l’état génréral et une dermatite ulcérative et prurigineuse

® Diagnostic de confirmation

 Coproscopie «««

puce Pronostic / évolution

Bon pronostic sauf chez les jeunes chiens et les adultes immunodéprimés massivement infestés (évolution vers la mort)